Une maison originale: la Douëra

Publié le par Ludivine

Douera1Dans la banlieue de Nancy, à Malzéville, la Douëra est le nom d'une maison inattendue. Pensée et construite par Charles Cournault dans la seconde moitié du XIX°, c'est une demeure bourgeoise qui révèle un goût pour l'art et l'architecture orientaliste, en vogue à cette période. Son propriétaire est particulièrment inspiré par le style mamelouk.

 

Le portique qui couvre la porte d'entrée côté ouest, est d'influence arabo-andalouse.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Douera2En polychromie (rose et blanc), les façades alternent des tours rappellant les minarets et des toits semblants aux silhouettes de mosquée.

Actuellement propriété de la municipalité, j'ai pu la découvrir à l'occasion d'un mariage, mais pas pu visiter les pièces privatives.

 

Douera3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien cachée dan son parc, et par un jour très pluvieux, je n'ai malheureusement pas pu faire trop de photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais vous allez me dire: " qui est Charles Cournault? "  Illustre inconnu pour moi aussi avant ce jour!

Il est né à Langres en 1815, étudie à Paris et fréquente les ateliers de Delacroix., voyage en Algérie, fréquente les cercles orientalistes de Paris... En 1852, il épouse" une jeune fille de bonne famille" de Malzéville et se met à transformer sa demeure vers une décoration orientale. Il sera presque 30 ans conservateur du Musée Historique Lorrain de Nancy, fait des recherches archéologiques et écrit sur les artistes lorrains des XVII° et XVIII° avant de mourir en 1904.

Publié dans Patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cathdragon 29/12/2013 16:53

une demeure originale ! cath